Ce programme de prestige est mené par deux toiles du peintre orientaliste Étienne Dinet :  École coranique,  une rare œuvre inédite sur le marché qui pourrait atteindre les 450 000/650 000 € (voir  Gazette  n° 37 du 23 octobre 2020, page 24 Les écoliers studieux d’Etienne Dinet , et  Gazette n° 7, page 80), et un paysage de 1890,  Le Sahara au sud de Brizina , à envisager à 30 000/50 000 €. Il sera accompagné dans cette même section par l'impressionniste australien Thomas William Roberts, auteur d'une  Jeune femme à l'ombrelle assise sur un rocher  provenant de la collection Roland Brouard, fondateur de la station balnéaire des Sables-d'Or-les-Pins (10 000/15 000 €). Les objets olympiques sont toujours très prisés des collectionneurs, et en particulier les torches des X es Jeux d'hiver de Grenoble en 1968, dont un spécimen sera présenté avec une estimation de 30 000/50 000 €. À 15 000/20 000 € sera encore proposée une table à jeux rectangulaire dite de « trictrac » issue d'un travail allemand fin XVII e -début XVIII e , en placage de noyer et marqueterie de sycomore, amarante et bois teinté vert à motif de perroquet dans un cartouche parmi des fleurs et rinceaux feuillagés. Articles après-vente
Des jeux Olympiques de Grenoble à un studio de Bamako
Éclectique et généreuse, la vacation bretonne a suLire la suite
Articles avant-vente
Les sensibilités africaines d'Étienne Dinet
Cette vente au programme riche proposera la très attendueLire la suite
Aucun lot
Aucun lot ne correspond à  vos critères de recherche