Un bel éclectisme règnera sur cette vente dominée aussi bien par une toile du peintre du XVIII e , Hubert Robert, représentant des  Promeneurs dans un paysage aux ruines , prisée 20 000/30 000 €, que par un vase couvert d'Henri Simmen inspiré de l'art japonais, en grès à corps sphérique godronné et petit col rentré à épais émail rouge orangé et couvercle d'origine floriforme en ébène sculpté, dont on attend 4 000/6 000 €. Tout comme l'objet précédent, un vase de Georges Bastard, en taille directe en ivoire à corps conique et épais, provient de la collection Louise Boulanger, modiste à Paris dans les années 1930 (4 000/6 000 €) mais aussi un Portrait présumé de Jeanne Hébuterne  en métal spatuliforme repoussé réalisé par un artiste de l'entourage de Jeanne Hébuterne, compagne et muse d'Amedeo Modigliani (2 000/3 000 €). Deux pastels et gouaches d'Alexandre Iacovleff,  Jeune femme au turban rose assise de trois quarts, Tunis  et  Femme assise de face, Tunis , datés de 1930 et annoncés chacun à 4 000/6 000 €, seront aussi à prendre en considération. Articles après-vente
Des ruines d’Hubert Robert au Japon d’Hiroshige
Invitation à un périple immobile avec cette vacation, oùLire la suite
Articles avant-vente
Aristocrate des îles
Prévoir 1  500/2  500  €, le dimanche 14 février à Saint-Jean-de-la-Ruelle, pour ce Portrait présumé…Lire la suite
Le glorieux passé selon Hubert Robert
Beauté et sérénité règnent sur ce paysage idéalisé,Lire la suite
166 Résultats