samedi 12 juin 2021 - 14:00 - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Millon
Si à Napoléon revient la place centrale de cette dispersion, on a relevé en début de séance une cassette à effets personnels en bois de rose garni de cuivre ayant appartenu à la reine Marie-Antoinette à la Conciergerie (1 500/2 000 €), une série de huit cassolettes couvertes en vermeil de la maison Odiot aux grandes armes de Louis-Philippe (8 000/10 000 €), une paire de plaques ovales en porcelaine signée Sophie Liénard, représentant Louis-Philippe et la reine Marie-Amélie (4 000/6 000 €). "Vivant il a manqué le monde, mort, il le possède", disait Chateaubriand de celui dont on commémore le bicentenaire de la mort, Napoléon. Parmi les œuvres sur lesquelles on pourra tenter sa chance, une édition originale du premier tirage de la Description de l'Égypte (Paris, 1809-1828) en 14 volumes en cartonnage marbré bleu de l'époque est annoncée à 40 000/50 000 €, un Portrait en buste de l'Empereur en uniforme des Chasseurs à cheval de la Garde (vers 1812), par Joseph-Boniface Franque (élève de David) nécessitera 40 000/60 000 €. 20 000/30 000 € pourraient accueillir tant une représentation du roi de Rome enfant, en pierre de lave assis sur une branche de corail rouge (école napolitaine de début du XIX e ), qu'un ouvrage sur l' Histoire des révolutions d'Angleterre depuis le commencement de la monarchie à La Haye, 1729 (3 tomes en un volume) provenant de la dernière bibliothèque de Napoléon à Sainte-Hélène, offert par lady Holland. D'Alexandre-Évariste Fragonard enfin une Allégorie du mariage de Napoléon et Marie-Louise (vers 1810)  au crayon, à la plume et lavis avec rehauts de craie blanche, figurant la Paix unissant le couple impérial entouré d'amours, est attendue à 10 000/15 000 €. Articles après-vente
Document royal
Le ministère de la Justice a acquis, par la voie deLire la suite
248 Résultats
Résultat : Non Communiqué