Les arts asiatiques feront l'ouverture de rideau de cette vente du mercredi 17 février avec un pastel sur papier signé Lin Fengmian,  Groupe de moineaux branchés sur fond de lilas , prisé 8 000/10 000 €, tandis qu'un album d'estampes japonaises réalisées majoritairement par Kuniyoshi et Toyokuni ,vers 1850, pourrait se consulter à 2 000/3 000 €. Meubles et objets d'art anciens interviendront ensuite avec, à leur tête, un grand cabinet italien issu d'un travail napolitain du dernier tiers du XVII e siècle, à panneaux de verre peint et doré, palissandre et bois noirci, la façade ouvrant à huit tiroirs et un guichet découvrant à quatre tiroirs et un secret, les panneaux à décor de scènes de la mythologie grecque et de l’histoire chrétienne (15 000/20 000 €). Se distinguera encore, à la même estimation, de par ses 275 cm de largeur, une grande console XVIII e en marbre rouge du Languedoc mouluré et sculpté, le plateau à double décrochement et côtés mouvementés reposant sur deux montants moulurés à volutes. La peinture ancienne fermera la marche avec notamment  La Chasse au sanglier  d'un artiste de l'école française du XVIII e siècle, d'après un travail d'Alexandre-François Desportes (3 000/5 000 €).  Articles après-vente
Les moineaux rêveurs de Lin Fengmian
Toute la délicatesse du travail de ce peintre chinoisLire la suite
Articles avant-vente
Aimer la nature avec Lin Fengmian
Effectuant un retour aux sources, le peintre chinoisLire la suite
139 Résultats