jeudi 28 janvier 2021 - 14:30
Toulouse - Hôtel des ventes Saint-Aubin, 3, boulevard...
Marc Labarbe
Tableaux anciens et modernes rivaliseront de qualité lors de ce programme, à l'image d'un côté d'une troublante représentation de  La Mort de Cléopâtre  proposée par le peintre italien du XVII e  Guido Reni, attendue à 80 000/120 000 € (voir  Gazette  n° 39 du 6 novembre 2020, page 21), et de l'autre une toile peinte en 1916 par le cubiste André Lhote sur le thème du rugby (40 000/60 000 €). Les époques et les styles diffèrent, comme l'illustreront également une  Petite Maestà, Vierge et l'Enfant et deux anges entre quatre saints  du Maître de la Madone de la Miséricorde, actif vers 1360-1390 (8 000/12 000 €), et une toile abstraite du Chinois Wang Yan Cheng de 2009 (35 000/45 000 €). À moins que les collectionneurs ne préfèrent se tourner vers un paysage du postimpressionniste de l'Aude Achille Laugé,  Allée de saules et village de Cailhau au loin, qui pourrait partir à 20 000/30 000 €.  Articles après-vente
Hommes et femmes de caractère, par Reni et Lhote
Défilaient beaucoup de scènes animées pour ce rendez-vousLire la suite
Articles avant-vente
André Lhote : une mêlée de formes et de couleurs
En plein essor au début du XX e   siècle, le sportLire la suite
Une Cléopâtre de Guido Reni pour amoureux du XXe siècle
S’il est impossible de contester l’authenticité deLire la suite
Aucun lot
Aucun lot ne correspond à  vos critères de recherche