mardi 09 mars 2021 - 14:00 - Live
Salle 1-7 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75...
Lynda Trouvé
Deux œuvres devraient plus particulièrement susciter de belles batailles d'enchères : un grand Nu au bouquet de lys blancs d'Alix Aymé et un paravent intitulé Les Neuf Carpes du maître laqueur Pham Hau. Le premier est attendu entre 60 000 et 80 000 €, le second entre 100 000 et 150 000 €. Ils sont accompagnés durant cet après-midi d'œuvres (sur papier ou sur toile) de peintres français en Indochine – Auguste Favier, Joseph de La Nézière, Gaston Roullet, Jos-Henri Ponchin, Jean Delpech, Joseph Inguimberty, Maurice Ménardeau et Henri Mège – et d'artistes vietnamiens de Nguyen Mai Thu à Tran Van, Bui Xuan Phai et Tran Van Tho. Les coups de marteau sont prévus de quelques centaines à 15 000 € et composent un séduisant aperçu de ces contrées exotiques. Si les panneaux de laque passent en fin d'après-midi, le premier jour de vente (8/3) verra défiler des souvenirs de voyage, des souvenirs historiques, des livres et des photos depuis 1866, des affiches et des souvenirs de la cour d'Annam. Quelques objets de dévotion, du mobilier et des objets d'art, ainsi que d'autres liés à l'opium, bouclent la première vacation (est. 20 à 2 000 €). Articles avant-vente
Un paravent de Pham Hau qui associe tradition ancestrale et modernité
Fleurons de ce dixième chapitre dédié au Vietnam,Lire la suite
217 Résultats