jeudi 18 février 2021 - 14:00 - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Ader
Parmi les décorations qui passent en début d'après-midi, les plus difficiles à décrocher seront probablement une plaque de chevalier en argent, vermeil imitant les cannetilles et émail, début XIX e , de l'ordre de l'Aigle blanc polonais (3 000/4 000 €), et une croix "pour le mérite" prusse (modèle fin XVIII e -début XIX e ) à quatre branches émaillées bleues et décorées à l'or du chiffre de Frédéric II (6 000/8 000 €). Deux boîtes ornées de miniatures retiendront plus particulièrement l'attention de souvenirs historiques : l'une est en bois verni, ornée du portrait du docteur Corvisart (médecin de Napoléon I er ) par Jean-Baptiste Duchesne (1770-1856), l'autre est en or jaune ciselé, rehaussée du portrait de Frédéric III en uniforme portant ses décorations (chacune 5 000/6 000 €). Au chapitre des armes, blanches et à feu, elles sont classiques, estimées 150 à 2 500 €, à l'exception d'un glaive de maréchal de France (modèle 1817), peut-être du maréchal Marmont pour lequel 8 000/10 000 € sont espérés. Articles après-vente
Un glaive de maréchal de France 1817
Un glaive de maréchal de France datant du retour desLire la suite
Articles avant-vente
Glaive ou épée
D’après une tradition familiale, ce glaive, «modèle 1817 de maréchal de France», pourrait provenir du…Lire la suite
329 Résultats