Si la vente s’adresse aux amateurs de divers horizons, de l’objet d’art à l’orfèvrerie, le marteau récompensera sans doute un tableau figurant une scène de jeux en plein air du XIX e siècle, attribué au Napolitain Fillippo Falciatore. Toujours dans la veine picturale, le public sera attentif au résultat du Reniement de saint Pierre , un panneau en trois planches du XVII e siècle dont on connaît une version fragmentaire réduite aux deux personnages centraux, donnée récemment au Flamand Adam de Coster. L’ouvrage est estimé 2 000/3 000 €. Une huile sur bois d’école provençale, estimée 400/500 €, rend compte de toute son originalité à travers un format circulaire. Du tout début du XVIII e siècle, le tableau s’intéresse au motif maritime à travers la représentation d’un port méditerranéen. Une peinture de la fin du XVII e siècle, révélant une scène villageoise au bord d’une rivière, est attendue à 1 500/1 800 €. Le mobilier présente aussi quelques pièces importantes. Estimée 2 000/3 000 €, la commode en noyer et bois indigènes marquetés, à la ceinture chantournée, travail grenoblois dans le goût de Jean-François Hache, comporte des ornementations de marbre brun rapporté. Un élégant secrétaire dans le goût Louis XVI, en acajou et éléments de bronze doré, affiche 300/400 €. Cependant, la finesse de son dessin et son état de conservation lui permettront peut-être de transcender l’estimation.
426 Résultats