Sans surprise, les premiers récompensés seront les amateurs de dessins (notamment de portraits de chevaux) et de tableaux anciens où l'on a noté une étude pour L'Entrée de l'ambassadeur de Pologne à Rome en 1633 (plume et encre brune, lavis brun) de Stefani della Bella (2 000/3 000 €) et le Portrait d'un chef de guerre, probablement Turenne par Juste d'Egmont (6 000/8 000 €). Sans transition, on poursuit avec des arts premiers et notamment un masque zuhu Gouro (Côte d'Ivoire) en bois polychrome, d'une grande présence (2 000/3 000 €) et un masque fang (Gabon), en bois tendre et kaolin, muni de son habillage de fibres dissimulant le porteur (même estimation). Des arts d'Asie, des faïences et porcelaines françaises, des majoliques italiennes, des armes, des objets de décoration et du bon mobilier sont annoncés entre 200 et 1 500 €. Articles après-vente
Le grand Turenne par Juste d’Egmont ?
L’artiste d’origine flamande Juste d’Egmont a exécutéLire la suite
Une fuite réussie attribué à François Perrier
Alors qu’elle lui était seulement attribuée, cetteLire la suite
Articles avant-vente
Portrait d’apparat
C’est probablement Turenne qui prête ses traits à ce Portrait d’un chef de guerre (119  x  89,5  cm)…Lire la suite
308 Résultats