Meubles et objets d'art seront rois, avec notamment des créations anciennes telles qu'une belle table à écrire Louis XV, estampillée BVRB, en placage de bois de rose et d'amarante en frisage en ailes de papillon, notamment sur le plateau (voir Gazette n° 41 page 153). S'il faudra envisager 15 000/20 000 € pour celle-ci, 4 000/6 000 € seront demandés d'une commode d'époque Louis XVI, estampillée Joseph Feuerstein, à deux tiroirs sans traverse, plaquée de chevrons dans des encadrements d'amarante et affichant une exceptionnelle garniture de bronzes dorés en façade à motif d'urne drapée notamment. Un meuble d'appui sur plinthe Empire signé « Jacob D. Rue Meslée », en placage d'acajou et bronzes dorés tels que masque de faune et têtes de Bacchus, est encore annoncé à 3 000/5 000 €. Relevons enfin la présence d'une vasque de lanterne XIX e en cristal dépoli, à décor feuillagé ondulant d'oiseaux et de larges feuilles appliqué en léger relief (3 000/5 000 €), et d'une paire de flambeaux réalisés à Paris en 1797-1809 par Pierre-Jacques Meurice en vermeil, ornés de figures de muses surmontées de quatre bustes féminins à la grecque (3 500/4 000 €).  Articles après-vente
La table à écrire de BVRB
De Baecque & Associés OVV (M.  Dayot) évoquait l’âge d’or du mobilier français à Lyon le samedi 28 …Lire la suite
Articles avant-vente
L’art de la découpe selon BVRB
Élégance et légèreté sont les maîtres mots du styleLire la suite
221 Résultats