Des livres, des cannes, des appelants, des gravures et des aquarelles (d'Harry Eliott et de Paul Magne de La Croix notamment) jalonnent la première partie d'un après-midi, destiné, saison oblige, aux chasseurs. Une grande toile (149 x 113 cm) de G. Melin,  Chien courant humant, est annoncée à 1 500/2 000 €, un Brocard surpris (fusain avec rehauts de couleurs) et une feuille d' Étude de chiens de chasse (fusain et aquarelle) de Xavier de Poret respectivement à 2 000/2 500 € et 3 000/4 000 €. On pourra leur préférer des œuvres animalières de Paul Jouve, des cavaliers par Pierre Dubaut, quelques objets en bois de la Forêt-Noire de la fin XIX e ou des bronzes, les fusils et les massacres clôturant la séance. Articles avant-vente
La vie des animaux par Paul Jouve
cette huile sur papier de Paul Jouve est exposée enLire la suite
438 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué