Datée autour de 1912, une importante huile sur toile signée Maurice de Vlaminck, au style influencé par l'art de Cézanne, sera la vedette de la vente du 31 octobre. Il faudra envisager pas moins de 70 000/100 000 € pour son acquisition, tandis que 20 000/30 000 € devraient être déboursés pour une toile du XVIII e de Charles Antoine Coypel,  La Mise au tombeau : une esquisse préparatoire au maître-autel de l'église du collège Saint-Nicolas du Louvre, qui était située entre l'actuelle place du Carrousel et le haut du jardin des Tuileries et fut détruite avant la Révolution. Signé Isidore Bonheur,  Le Grand Jockey  en bronze pourrait partir à 15 000/20 000 € et, de Georges Jouve, un miroir à suspendre de forme libre en céramique émaillée noir, refléter 8 000/12 000 €. Un programme complet en perspective, marqué encore par une paire de grands vases chinois d'époque Guangxu (1875-1908) de forme tianqiuping en porcelaine polychrome, à décor de dragons évoluant au milieu de perles enflammées et nuages (6 000/8 000 €).  Articles après-vente
De la Chine impériale à la Jérusalem de Coypel
La porcelaine chinoise a disputé la première placeLire la suite
Articles avant-vente
Un Vlaminck cézannien
Une rare toile de l’époque cézannienne de MauriceLire la suite
288 Résultats