Le mardi 24, les dessins seront les premiers à faire revivre le XIX e siècle. Considéré comme un précurseur du paysage romantique, Paul Huet sera représenté par dix œuvres proposées entre 300 et 3 000 €. Une huile sur papier marouflé sur toile de Rosa Bonheur étirera son vaste panorama montagneux moyennant quelque 6 000 €. Les paysages composent les trois-quarts du programme. Retour en ville avec Jean-Baptiste-Armand Guillaumin et ses environs de Paris enneigés, vers 1870 (15 000/20 000 €). Quelques peintres se sont attachés à immortaliser la société de l’époque, comme Jean-Baptiste Delandtsheer, immortalisant un Récital de piano dans un intérieur bourgeois (3 000/3 200 €). Si Paul-Charles Chocarne-Moreau a fait le portrait d’un petit garçon sage (700/1 000 €), sa prédilection va aux enfants pleins de vie, représentés dans six toiles proposées entre 10 000 et 16 000 €. Articles après-vente
Chocarne-Moreau plébiscité
Le succès était au rendez-vous pour les tableaux du XIX e   siècle, présentés à Fontainebleau le mardi…Lire la suite
Articles avant-vente
Chocarne-Moreau, une âme d’enfant
Le peintre met en scène de jeunes garçons facétieuxLire la suite
258 Résultats