vendredi 31 juillet 2020 - 14:00 - Live
Cannes - 20, rue Jean-Jaurès - 06400
Cannes Enchères
Le 31 juillet se succéderont 249 estampes et multiples modernes (entre 100 et 6 000 €). Au plus haut figureront les 32 volumes de  Pablo Picasso,  aux éditions Cahiers d'art et aux textes de Christian Zervos (5 000/6 000 €), et une Boîte alerte. Missive Lascives  réalisée en 1959/1960 par Marcel Duchamp, ensemble de documents glissés par le surréaliste dans une boîte à lettres en carton vert (3 000/4 000 €). Photographies, sculptures et tableaux modernes occuperont ensuite le sommaire du 1 er août. Les amoureux de la Belle Époque se disputeront à 12 000/15 000 € une aquarelle, gouache et mine de plomb sur papier de Giovanni Boldini,  Portrait d'une élégante,  tandis que les collectionneurs de Paul Gauguin batailleront à 13 000/15 000 € pour une sculpture en bronze,  Tête de Tahitienne,  fondue par Valsuani en 1959 d'après l'original en bois conservé au musée d'Orsay. On restera dans la sculpture avec une belle Panthère humant,  réalisée vers 1940 en bronze par Roger Godchaux (23 000/28 000 €), avant d'inviter un artiste rare en France, le peintre brésilien Alberto Da Veiga Guignard, de passage à Cannes avec une Vue d'Ouro Preto  de 1955 (35 000/45 000 €). L'art contemporain clôturera ce festival le 2 août avec notamment une Composition T1966-R12  de 1966 de Hans Hartung (20 000/25 000 €), une  Combustione  d'Alberto Burri de 1968 (40 000/50 000 €), mais aussi du street art avec une grande technique mixte de Mr Brainwash,  Life is Beautiful,  convoquant à la fois Chaplin, Einstein et les Avengers (12 000/15 000 €).     
285 Résultats