Les grands noms de la littérature, les personnages historiques et les musiciens célèbres se partagent les trois premières dispersions des collections Aristophil, respectivement les mardi 17, jeudi 19 et vendredi 20. Une centaine de lettres, manuscrits, traductions, scénarios, livres et chansons évoqueront le souvenir de Boris Vian, dans une fourchette de quelques centaines d’euros à 15 000 €. L’auteur sera accompagné par d’autres écrivains maudits, Baudelaire, Alfred de Vigny, Verlaine, Rimbaud, ou encore Céline. Les documents historiques prendront le relais, avec ceux de personnages aussi emblématiques que Gandhi ou Napoléon, tandis que les carnets du général Robert Duplessis témoigneront du premier conflit mondial vécu sur le terrain (15 000/20 000 €). La musique adoucira les mœurs, en particulier grâce aux compositeurs du XIX e siècle, dont Georges Bizet. Il faudra prévoir environ 45 000 € pour un manuscrit autographe inédit : l’orchestration par le maestro de l’ouverture de l’opéra David Rizzio , d’Hippolyte Rodrigues. Le mardi 24 se penchera quant à lui sur les documents de l’histoire postale. À côté des lettres envoyées par ballons montés, figurent quinze missives transportées dans la valise diplomatique de l’ambassadeur américain à Paris M. Washburne, en 1870 et 1871 (70 000/80 000 €). Articles après-vente
Paul Verlaine, un maudit au firmament
Les artistes maudits prenaient la tête des ventesLire la suite
Articles avant-vente
Alfred de Vigny et les poètes maudits
Charles Baudelaire (1821-1867), qui a dessiné un portrait de sa maîtresse Jeanne Duval, proposé autour…Lire la suite
Paul Verlaine, Boris Vian, Michel Legrand...
Poètes maudits réunis autour de Boris Vian, personnagesLire la suite
Aristophil VII, des notes et des lettres
Une partie du fonds Aristophil affronte bientôt leLire la suite
230 Résultats