Ces deux jours d'enchères débuteront par la dispersion d'objets d'art, bijoux, pièces d'argenterie et meubles. 6 000/8 000 € sont à prévoir pour un diamant sur papier de taille ronde, de 3,11 ct (pureté Si2 et couleur I), et 6 000/7 000 € pour un cabinet en ébène partiellement du XVII e , à riche décor gravé de bouquets de tulipes dans des paniers tressés, encadrés de moulures ondées à chapeaux architecturés. Ce meuble est flanqué de douze tiroirs à façade gravée, l'intérieur étant orné en outre de vantaux marquetés de bois précieux d'arcature en trompe l'œil, simulant l'entrée d'un temple avec incrustations d'ivoire gravé, teinté vert sommé d'un soleil. Les amateurs de la spécialité ne manqueront pas enfin le bébé de Léon Casimir Bru, de la période Henri Chevrot (vers 1890), à tête pivotante et bouche fermée (5 000/7 000 €). On se tournera vers les cimaises le lundi pour admirer une Nature morte au homard, poisson, crevettes et huîtres  de Guillaume Fouace (15 000/20 000 €) et un  Bord de mer en Normandie  d'un membre de l'école de Barbizon et proche du mouvement impressionniste, Jean-Baptiste Guillemet (2 800/3 500 €). Citons enfin la présence du peintre et graveur de la Manche Félix Buhot, dont on remarquera une gouache, encre et fusain,  Bord de mer,  à l'atmosphère brumeuse et romantique (2 500/3 000 €).  Articles après-vente
À table à la Renaissance
Cette rarissime salière en étain de forme cubiqueLire la suite
Articles avant-vente
Grand décor Renaissance en petit
Issue d’un travail français de la première moitié du XVI e   siècle, cette rare salière en étain  (5,9 …Lire la suite
645 Résultats