Comme à l'accoutumée, c'est avec les dessins et tableaux, anciens, que débute cette vacation classique provenant notamment d'un château de l'Ile-de-France. Deux portraits d 'Henri II, duc de Montmorency, à cheval , sur albâtre, de l'école française XVII e (entourage de Claude Deruet) sont annoncés à 4 000/6 000 € et 2 000/3 000 €, tandis que ceux de Louise Adélaïde d'Orléans, abbesse de Chelles de l'atelier de Jean Santerre et de Gabrielle Émilie de Breteuil, marquise du Châtelet par Marianne Loir devraient recueillir respectivement 3 000/4 000 € et 6 000/8 000 €. On poursuit avec des porcelaines de Chine dont un vase de la fin de la période Qianlong décoré en rouge de cuivre (6 000/8 000 €), un autre à panse large XVIII e , orné en bleu et rouge de fruits et fleurs (10 000/15 000 €), et curieux porte-baguettes d'encens Quianlong (3 000/5 000 €). Les porcelaines françaises leur succèdent dont deux ensembles de vingt-quatres assiettes de Sèvres d'époque Louis-Philippe portant la marque du château de Trianon (3 000/5 000 € chacun). Les armes blanches et à feu ainsi qu'un petit ensemble de fûts de canon précèdent objets d'art et meubles, emmenés par une commode en marqueterie florale de Mathieu Criaerd (Louis XV), estimée 20 000/25 000 €, et dix-neuf chaises en acajou d'époque Empire à dossier ajouré et motif de couronnes de laurier (5 000/6 000 €). Articles après-vente
Sèvres : retour au Trianon
Des assiettes en porcelaine de Sèvres provenant duLire la suite
Articles avant-vente
Bien-être et prospérité
Si son état de conservation n’est pas irréprochable, cet amusant objet, plutôt inhabituel sous le marteau,…Lire la suite
286 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué