Les coups de marteau sont destinés pour l'essentiel aux tableaux et aux sculptures constituant la seconde partie de la collection Henri et Colette Creuzevault (voir Gazette n° 38, page 14) et emmenés par une toile de 1927 de Max Ernst,  Forêt (voir Gazette n° 32, page 6). Quelques œuvres les accompagnent dont une Femme à la collerette bleue de Wifredo Lam, exécutée vers 1939 (70 000/100 000 €), un panneau de Jean Dewasne,  Corps musiciens (12 000/15 000 €), des toiles de Serge Poliakoff (vers 1955, 20 000/30 000 €), Pierre Dmitrienko et Albert Bitran. Articles avant-vente
L'étrangeté selon Wifredo Lam
Cette Femme à la collerette bleue  a été exécutéeLire la suite
Un Max Ernst d'Henri Creuzevault
Un artiste, Max Ernst, un galeriste, Henri CreuzevaultLire la suite
La collection Creuzevault entre peinture et sculpture
Une quarantaine d’œuvres témoignent de ce que furentLire la suite
46 Résultats