Inutile d'attendre longtemps pour espérer une belle bataille d'enchères au premier de ces deux jours de ventes, 30 000/40 000 € étant attendus d'une bible manuscrite rédigée à Arras ou à Cambrai, vers 1250-1275, sur parchemin, avec plusieurs initiales peintes à l'or bruni (325 feuillets, reliure du XVI e siècle). Après les bibliophiles, ce sont les amateurs de bijoux qui seront sollicités. Les plus fortunés engageront 6 000/8 000 € et 20 000/30 000 € respectivement sur une parure en or jaune et citrine et un bracelet des années 1960-1970 de Suzanne Belperron, tandis que 5 000/7 000 € permettront de décrocher un bracelet souple signé Cartier (probablement pièce unique) articulé d'anneaux imbriqués en or de trois couleurs, le fermoir de forme tonneau en lapis-lazuli. De la seconde dispersion, on a relevé une paire de dessus-de-porte figurant des architectures sur une côte méditerranéenne de l'école italienne fin XVIII e (3 000/5 000 €), une boîte à sucre couverte à pans coupés en porcelaine de Meissen vers 1722 à décor de paysages (6 000/8 000 €), un carré de toilette en palissandre et marqueterie de laiton gravé d'époque Louis XIV, 10 000/20 000 € (voir Coup de cœur Gazette n° 25, page 22). Tableaux autant qu'objets de curiosité, on citera deux plaques formant pendant à l'huile sur paséine, attribuées à Filippo Napoletano (1587-1629) :  Jésus en prière au mont des Oliviers et La Tentation du Christ devraient trouver preneur à hauteur de 15 000/20 000 €. Articles après-vente
La grande Suzanne Belperron
Suzanne Belprron signe cette parure de citrines est composéeLire la suite
Articles avant-vente
L’esprit Belperron
Commandés dans les années 1960 à Suzanne Belperron, uneLire la suite
232 Résultats