Le début de séance revient à des manuscrits et autographes, anciens (une page de Charles VIII de 1498, 800/1 000 €), mais surtout modernes sur le thème des beaux-arts notamment et de la littérature. Si le grand public a probablement un peu oublié le compositeur Henri Duparc (1848-1933), cette dispersion offre l'occasion de le découvrir ou le redécouvrir grâce à un ensemble de manuscrits musicaux et de tableaux de sa main, provenant de sa descendance directe et qu'accompagnent quelques bijoux, argenterie et bibelots. Articles après-vente
Sur une musique de…
C’est bien son ensemble d’une douzaine de manuscrits autographes musicaux qui a fait entendre les notes…Lire la suite
Articles avant-vente
Henri Duparc, de la musique à la peinture
Quelque peu oublié du grand public aujourd’hui, leLire la suite
167 Résultats