Pour son élégance et sa provenance, nous avons choisi de mettre en avant un Hermès nu debout en bronze, à la belle patine luisante. Une pièce issue d'un travail gallo-romain du I er siècle, découverte à Saint-Cigy près de Cazères par le colonel Gleyzes en 1920 et acquise par son actuel propriétaire à Paul Saunier de Cazères, héritier de Mme Blazy, en 1983 (voir  Gazette  n° 10, page 32). S'il faudra envisager 15 000/20 000 € pour cette œuvre, 10 000/15 000 € seront nécessaires pour emporter un encolpion en cristal de roche du III e -IV e siècle, gravé d'une scène christique, et 7 000/10 000 € pour un cratère en cloche d'Apulie du IV siècle av. J.-C. (voir Gazette n° 24, page 150). N'oublions pas enfin le boddhisatva debout en schiste, de l'art gréco-bouddhique du Gandhara (I er -V e siècle), qui pourrait changer de mains à 7 000/8 000 €.  Articles après-vente
À Toulouse, trésors d’archéologie et de joaillerie ancienne
Un Hermès nu gallo-romain s’imposait comme la figureLire la suite
Articles avant-vente
Un Hermès exhumé par Raymond Lizop
Un Hermès en bronze du I er   siècle de notre èreLire la suite
Hermès, un dieu mis à nu
Exhumée il y a tout juste cent ans, cette effigieLire la suite
Aucun lot
Aucun lot ne correspond à  vos critères de recherche