Pas moins de deux œuvres de François Boucher sont annoncées : une sanguine ayant fait partie des collections Biéville-Noyant et Chennevières,  Le Dîner (20 000/30 000 €) et une toile ayant appartenu au vicomte Beuret,  Le Joueur de vielle (40 000/60 000 €, voir Gazette n° 22, page 20). À leurs côtés, une séduisante Tête de jeune fille (pendant de celui vendu par la maison Daguerre le 29 mars 2019, Tête de jeune garçon , et qui, estimé 6 000/8 000 €, était poussé jusqu'à 154 880 €) du Bolonais Giovanni Antonio Burrini est annoncée à 18 000/20 000 €, tandis qu'un Berger et ses chiens surveillant leur troupeau nécessitera 25 000/30 000 €. Comptez 4 000/6 000 € pour une Vierge à l'Enfant en résineux polychrome de l'école hispano-flamande du début XVI e , tout comme pour un large canapé corbeille à châssis en bois naturel sculpté Louis XV de Claude Sené, 2 000/3 000 € pour une curieuse statuette en ivoire attribuée à Jean-Léon Gérôme, exécutée dans la seconde partie de sa carrière, Jeune femme assise ayant figuré dans la collection Maurice Fenaille. Articles après-vente
Boucher : le talent n’attend pas le nombre des années
Une nouvelle œuvre inédite, cette fois de Boucher,Lire la suite
Articles avant-vente
Hubert Robert dans la campagne romaine
Rustique mais comme toujours délicate, cette toileLire la suite
Un Boucher de jeunesse
Ce Joueur de vieille de Boucher a été découvert dansLire la suite
164 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué