Les œuvres d'Hubert Robert ne manquent pas sous le marteau, souvent à sujets de ruines animées ou de paysages italiens. La toile proposée sous le numéro 14 est une toile ayant appartenu à Olivier Aaron, Les Lavandières sur le canal de Chantilly pour laquelle 25 000/30 000 € sont avancés. Celles d'Émile Friant sont plus rares, même si la maison de ventes en a proposé il y a quelques mois un petit ensemble. Au menu cette fois, un Portrait de Marguerite Paul , épouse de maître Paul – notaire à Nancy, amateur d'art et fidèle soutien de Friant –, daté 1899, habillé d'un somptueux cadre en bois doré sculpté, pour lequel 40 000/60 000 € sont avancés. Direction Cherbourg et Saint-Malo sous le pinceau de Paul Signac, dont deux aquarelles de 1932 et 1927 sont estimées chacune 15 000/20 000 €. Enfin, la plus haute marche du podium ne devrait pas échapper à un portrait de Repasseuse à contre-jour au fusain par Edgar Degas (60 000/80 000 €). Les vitrines sont occupées par un bel ensemble de miniatures, mais aussi par quelques lots de militaria, un curieux haut-relief en grès d'Anatole Guillot daté 1899, réduction d'un fragment de la Frise du Travail exposée sur le pilier gauche de la porte Binet lors de l'Exposition universelle de 1900 (3 000/5 000 €). Articles après-vente
Émile Friant et Edgar Degas
Émile Friant retrouvait madame Paul en 1899 et livraitLire la suite
Articles avant-vente
Degas, observateur du labeur quotidien
Munie du cachet de Degas et de celui de son atelier,Lire la suite
159 Résultats