jeudi 04 juin 2020 - 11:00 - Live
Salle V.V. - 3, rue Rossini - 75009
Millon
Une œuvre se détache plus particulièrement de ce début de séance partagé entre tableaux et dessins anciens : c'est une paire de toiles du Lyonnais Jean-Baptiste Pillement (1728-1808) figurant pour l'une une Chinoiserie, figure de jeune fille se promenant au milieu d'une végétation luxuriante , pour l'autre un Pêcheur transportant ses paniers remplis de la prise du jour . Les amateurs de porcelaines seront sollicités pour des pièces de forme, des plats et des assiettes de Meissen, de Vienne, de Louisbourg, de Berlin, mais aussi de Paris (Locré) et de Sèvres (est. 100 à 1 500 €). Le mobilier Louis XV et Louis XVI alterne avec les miroirs, luminaires, pendules et autres bronzes dorés : on remarquera, au chapitre Haute Époque, deux anges formant pendant en noyer sculpté polychrome ayant tenu les instruments de la Passion, travail bourguignon du XVI e siècle dans l'esprit de ceux de Claus Sluter et Claus de Werve, nécessitant 15 000/20 000 €. Un miroir en bois mouluré, sculpté et doré de branchages fleuris rappelle les productions piémontaises XVIII e et notamment celles de Giuseppe Maria Bonzanigo (8 000/10 000 €), un cartel en bronze doré ciselé d'espagnolettes, rinceaux et feuilles d'acanthe, celles de Robert Osmond, d'époque Transition (12 000/15 000 €). Articles après-vente
Une grande estampille
Élancé et fuselé, ce bureau-pupitre, ou meuble à écrire (129,5 x 84,5 x 54 cm), en citronnier et filets…Lire la suite
Articles avant-vente
Instinct maternel
Exposé au Salon des artistes vivants au palais des Champs-Élysées, le 15 juin 1857, ce groupe en tilleul…Lire la suite
340 Résultats