mercredi 18 novembre 2020 - 11:00; 14:00 - Live
Galerie Deux6 - 66, avenue de La Bourdonnais -...
Coutau-Bégarie
Les 112 premiers lots de cette dispersion de souvenirs en comprenant un peu plus de quatre cents jalonnent la séance du matin. Un Portrait de Louise-Françoise de La Baume Le Blanc, duchesse de La Vallière, première maîtresse officielle de Louis XIV, de l'école française XVII e , devrait être disputé autour de 12 000/15 000 €, une ménagère en vermeil de Jean-Charles Caillet aux armes de France pour la table de Louis XVIII à 5 000/6 000 €. Restant sous la Restauration, on suivra une tasse et sa soucoupe en porcelaine de la manufacture parisienne Feuillet, ornée d'un portrait de ce même souverain (4 000/6 000 €) ; fin XIX e cette fois, on n'oubliera pas un grand voile de mariée en dentelle aux fuseaux avec applications d'Angleterre au blason d'alliance de la maison Talleyrand-Périgord (2 000/3 000 €). Issus des collections du comte et de la comtesse de Paris, un vase (modèle Lancel) en porcelaine de la manufacture de Sèvres (milieu XIX e ), décoré d'un portrait de Ferdinand-Philippe, duc d'Orléans portant l'uniforme du régiment des Dragons, pourrait trouver preneur entre 8 000 et 12 000 €. Une somme similaire sera nécessaire pour emporter un présent offert au prince Waldemar de Danemark et à son épouse la princesse Marie d'Orléans pour leur mariage au château d'Eu (médaillons ovales contenant leurs portraits dans un entourage ciselé d'argent), 4 000/6 000 € pour un set de trois couverts en vermeil au chiffre de la reine Desidéria de Suède (1773-1850). Articles après-vente
Effigie princière par Sèvres
Un vase en porcelaine dure de la manufacture de SèvresLire la suite
423 Résultats
Résultat : Non Communiqué