dimanche 08 mars 2020 - 15:00 - Live
Lyon - 6, rue Marcel-Rivière - 69002
Bremens - Belleville
Après un florilège de bijoux et mode le samedi, marqué par une bague Pompadour en ors de deux tons centrée d'un rubis ovale de 4,33 ct (20 000/25 000 €) et par un sac Birkin d'Hermès, en cuir togo bleu éclectique et à garniture palladium (7 000/8 000 €), place le dimanche à une vente généraliste. Membre de l'importante école de peinture de fleurs lyonnaise du XIX e siècle, Pierre Étienne Rémillieux proposera une belle nature morte de Tulipes panachées, jacinthes bleues, chèvrefeuille et fleurs diverses sur fond gris, à disputer à 8 000/10 000 € (voir Gazette n° 8, page 24). À ses côtés aux cimaises figureront notamment  Le Modèle espiègle , peint au XIX e  siècle par le Suisse Fritz Zuber-Bühler (3 500/4 000 €), et  Alexandre et Diogène , sujet d'un panneau attribué au maître flamand du XVI e Marten van Valckenborch (2 500/3 000 €). Un grand vase chinois XIX e en porcelaine, à décor blanc-bleu d'un dragon gueule ouverte à trois griffes, entouré de nuages bouddhiques en camaïeu bleu (3 500/4 000 €), ou une commode Transition estampillée Avril, à ressaut central et placage de bois de rose, amarante et ronce de noyer (800/1 200 €), illustrent quelques-unes des autres sections. Articles après-vente
Un bouquet record pour Rémillieux
Signé par Pierre Étienne Rémillieux, ce bouquet printanier,Lire la suite
Articles avant-vente
Un bouquet printanier lyonnais de Pierre Étienne Rémillieux
Ce tableau de Pierre Étienne Rémillieux s’inscritLire la suite
468 Résultats