Une grande gouache (51 x 68 cm) de Georges Jules Victor Clairin d'inspiration orientaliste, Caravane de mariés dans le désert (vers 1895) (8 000/12 000 €), Deux tigres marchant (fusain) de Paul Jouve vers 1925, 20 000/30 000 €), une étude d'Henri Lebasque pour son tableau du Petit Palais, L'Été au Cannet, Mariette endormie (12 000/15 000 €), et une scène de plage d'André Hambourg, Midi à Trouville (10 000/15 000 €) sont parmi les œuvres à retenir. Les deux plus belles batailles d'enchères toutefois devraient récompenser une sérigraphie d'Alain Jacquet de 1965, Gabrielle d'Estrées et l'un des huit exemplaires du bronze de César, Nu de la Belle de mai (1957, h. 97 cm), fondu en 1980 par Bocquel. Leurs estimations respectives ? 20 000 à 30 000 € et 40 000/60 000 €. Articles après-vente
César : belle de mai en juin
César, Jacquet et Jouve, tel est le tiercé originalLire la suite
Articles avant-vente
Alalin Jacquet : télescopages
Attendue sur la deuxième marche du podium, cette sérigraphieLire la suite
Alain Jacquet : télescopages
Attendue sur la deuxième marche du podium cette sérigraphieLire la suite
173 Résultats