mardi 16 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle des ventes Favart - 3, rue Favart - 750...
Ader
Tous les regards seront tournés vers un vase impérial en porcelaine d'époque Qianlong dont le décor comme la forme et la provenance devraient susciter de belles batailles d'enchères (voir En couverture, Gazette n° 10, page 6). Estimé 600 000/800 000 €, cet objet pourrait être disputé bien au-delà… Les lots qui l'accompagnent sont attendus entre 150 et 5 000 €. Qu'il s'agisse des porcelaines (Chine, Vietnam, Thaïlande, Japon), des ivoires, pierres dures et laques chinois (dont une boîte d'époque Qianlong, en laque rouge sculpté de lettrés et leurs serviteurs, 4 000/6 000 €) ou des peintures et textiles, chinois également. Un chapitre est consacré aux arts du Japon et emmené par un écran de marbre blanc (1933) à décor gravé d'un portrait d'homme d'un côté, de rermerciements et louanges dorés de l'autre, enchâssé dans un cadre de bois ajouré de fleurs et sur un socle sculpté d'animaux et de pruniers fleuris (15 000/20 000 €). Articles après-vente
Un jaune impérial chinois
Les acheteurs chinois, bien que physiquement absents,Lire la suite
Articles avant-vente
Chef-d’œuvre de porcelaine impériale chinoise
D'époque Qianlong, ce vase de la plus grande raretéLire la suite
La porcelaine, l’autre creuset de l’éclosion des influences occidentales en Chine
Les émaux dits yangcai de ce vase impérial sont uneLire la suite
230 Résultats