vendredi 19 juin 2020 - 14:30 - Live
Neuilly-sur-Seine - Hôtel des ventes, 164 bis,...
Aguttes , Les Collections Aristophil
Près de 200 œuvres de la collection Aristophil, correspondant à la période des années 1920-1930, seront dispersées le dimanche 19, dans une fourchette de 500 à 150 000 €. Ce dernier montant pourrait être atteint par un ensemble de lettres, dessins et photographies en lien avec Marcel Proust. Le souvenir d’André Breton sera également richement évoqué. L’édition originale de son Manifeste du surréalisme , revêtue de la première reliure métallique de Paul Bonnet, est en effet attendue autour de 90 000 €. Autre pièce remarquable, Artine , le recueil de poèmes de René Char, dont l’un des deux seuls exemplaires hors commerce, celui réservé à Salvador Dalí, est attendu autour de 40 000 €. L’histoire du surréalisme sera évoquée par 337 lettres et documents adressés à Leonor Fini, dont l’univers artistique sera ainsi retracé moyennant quelque 17 500 €. Les belles reliures seront également remarquées, comme celle de Jean de Gonet, allant de pair avec l’album raffiné de Paul Iribe : Les Robes de Paul Poiret (12 000/15 000 €). Comptez encore environ 25 000 € pour Peau-Brune, de St-Nazaire à la Ciotat, journal de bord de François-Louis Schmied . Tenu sur le voilier décoré par Jean Dunand, il contient une laque de ce dernier et une gouache d’Athéna signée Schmied (20 000/30 000 €). Articles après-vente
Kafka et de Proust : face-à-face littéraire
Les lettres de Kafka et de Proust dominent cette dispersionLire la suite
Articles avant-vente
Surréalisme et art déco
Ce nouveau volet des dispersions Aristophil met l’accentLire la suite
197 Résultats