mardi 29 octobre 2019 - 14:00 - Live
Salle 14-15 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot...
Thierry de Maigret
Ces deux jours sont consacrés au cadre et comprennent chacun un peu plus de 300 lots. La première vacation (salle 15) est constituée du fonds de la maison Paalman, à Bruxelles. Fermé aujourd’hui, cet atelier a réalisé des modèles historiques dont certains ont habillé les tableaux de la cour de Belgique. Ils sont tous, à de rares exceptions près, de style et réalisés en bois, en stuc ou en résine. Bois naturel, bois peint, argenté, patiné, placage de faux marbre ou d’écaille, la plupart sont vendus à l’unité, certains par petits lots, et les estimations vont de 100 à 800 €. Le lendemain (salle 14), on pousse la porte de la galerie de Pierre Berndt à Genève. Cet homme qui a consacré sa vie au cadre ancien et au bois doré sculpté tourne la page d’une carrière commencée à 15 ans comme apprenti. En 1989, il prend, avec son épouse, la succession du grand professionnel André Buchs. Travailleur acharné, Pierre Berndt arpente l’Italie, de Rome aux Pouilles en passant par Florence, le Piémont, Venise, Bologne… à la recherche des cadres les plus rares quand il n’est pas à son établi de la Grand-Rue, à Genève. 60 à 3 500 € devraient accueillir ces cadres français ou étrangers, en bois et pâte doré, des XVIII e et XIX e , et qu’accompagnent quelques éléments de décoration, consoles, glaces et Christ en croix.
314 Résultats