vendredi 13 septembre 2019 - 14:30 - Live
Lyon - Hôtel des ventes, 70, rue Vendôme - 69...
De Baecque et Associés
Si des dizaines d'okimono de la fin du XIX e et du début du XX e siècle partiront entre 100 et 800 €, un netsuke de l'époque d'Edo – vers 1820 – signé Masanao, représentant un tigre couché, la peau finement gravée, la tête endormie similaire à celle d'un chat, pourrait partir à 6 000/8 000 €. Plusieurs sculptures attireront également les regards avec notamment un bouddha Shaka Nyorai chinois du XVI e siècle, en bronze à belle patine dorée, assis en position de méditation et tenant une coupe libatoire dans les mains (6 000/8 000 €), et surtout un grand gardien de temple chinois de la période Transition (XVII e ), en bois sculpté recouvert de tissu laqué rouge, noir et or (15 000/20 000 €). Parmi les nombreuses autres techniques abordées, citons le bronze avec un brûle-encens tripode chinois du XVII e  patiné et tacheté de feuilles d'or, aux anses en forme de petits dragons (3 000/4 000 €), et les pierres dures avec un paravent de lettré chinois d'époque Jiaqing (1787-1820), ce dernier en bois noble et centré d'une plaque de jade circulaire (6 000/8 000 €). Articles après-vente
Arts de la Chine et du Japon : le sacré et l’intime
À Lyon, les arts d’Extrême-Orient étaient représentésLire la suite
Articles avant-vente
Un chaleureux accueil…
Réalisé au XVII e siècle, ce souriant gardien, paréLire la suite
329 Résultats