Plus que les tableaux anciens, les œuvres modernes devraient obtenir quelques résultats à cinq chiffres. Une toile de Pierre-Eugène Montézin Jeunes femmes sous des arbres en fleurs au bord de la rivière est annoncée à 8 000/12 000 €, une Vue du pont de Chatou signée Albert Lebourg autour de 12 000/15 000 €, une toile de Jacques Majorelle figurant La Kasbah des Oudaïa à Rabat entre 30 000 et 40 000 €. De Celso Lagar, deux portraits sont successivement annoncés à 12 000/15 000 €, celui d'un Clown et celui d'une Ballerine . Au rayon des objets de décoration et du mobilier, comptez 3 000/5 000 € pour un vase de forme balustre en majolique de Castel Durante, orné d'une scène de l'histoire romaine (vers 1560), 6 000/8 000 € d'un grand cartonnier de forme mouvementée, de style Louis XVI (fin XIX e ) à décor marqueté surmonté d'une pendule de Lepaute, 10 000/12 000 € d'une paire d'encoignures en placage et marqueterie, d'époque Louis XVI cette fois, estampillées Oeben, 15 000/20 000 € d'un mobilier de salle à manger de Majorelle, modèle "Chicorée" en noyer mouluré sculpté (buffet, desserte, table et douze chaises cannées). Commandées par les grands-parents de l'actuel propriétaire et restées dans la famille depuis, une table de salle à manger et une enfilade, en bois laqué brun-rouge, des années 1950, signées des initiales de Jean-Maurice Rotschild, sont estimées respectivement 4 000/6 000 € et 6 000/8 000 €. Articles avant-vente
Les boucles de la Seine
Albert Lebourg a exécuté dans les années 1900 cetteLire la suite
213 Résultats