Panorama (avant-vente)

Tumultueux Gen Paul

Le 17 décembre 2020, par Caroline Legrand

C’est sur la butte Montmartre que débute le peintre expressionniste Gen Paul (1895-1975) ; il en réalise de nombreuses vues, qu’il vend auprès des marchands du quartier. Si ses problèmes d’alcoolisme, son caractère très ombrageux et instable, la vie de bohème de cet habitué des maisons closes ont gâché en grande partie sa carrière et provoqué la méconnaissance de son travail, les ventes aux enchères réhabilitent aujourd’hui les qualités de sa peinture si personnelle, énergique et à la pâte épaisse et travaillée. 25 000/35 000 € sont à envisager le samedi 19 décembre, à Saint-Brieuc, pour cette huile sur toile (70 89 cm) signée et titrée Le Bureau de tabac, rue Norvins, et le Sacré-Cœur (Armor Enchères OVV).

Agenda
Parmi les lots les mieux cotés de la sélection de jouets figureront un coffret Märklin à écartement HO des « Stars des chemins de fer royaux bavarois », comprenant trois locomotives à vapeur (300/400 €), et un camion Unic Grand Routier Lautaret de la marque JRD France, celui-ci vert et orange (250/280 €). Un buffet gainé de cuir art déco attribué à Jacques Adnet (3 000/5 000 €) côtoiera par ailleurs des faïences de Quimper, mais aussi une toile de François-André Vincent dépeignant Le Jeune Pyrrhus à la cour de Glaucias : une esquisse se rapportant à sa composition exposée au Salon de 1791 sous le n° 750 et répondant à une commande du prince-électeur de Trèves pour la salle du Trône de la résidence de Coblence, aujourd'hui conservée au château de Zidlochovice (3 000/5 000 €). L'invité d'honneur sera cependant Gen Paul, dont le pinceau coloré et expressionniste nous offrira un paysage, Le Bureau de tabac, rue Norvins et le Sacré-Cœur (25 000/35 000 €). 

 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne