facebook
Gazette Drouot logo print

La sculpture animalière à l’honneur

Le 21 juillet 2021, par Caroline Legrand

À l’occasion du centenaire de la naissance de l’Ours blanc de François Pompon, sera organisée à Saulieu une vente autour de la sculpture animalière.

La sculpture animalière à l’honneur
Sophie Dabet, dite SO (née en 1972), Jeune toucan, 2010, albâtre de Sicile, 45 45 18 cm.
Estimation : 6 900/8 600 

Créé en 1921 puis présenté au Salon d’automne de l’année suivante, l’Ours blanc permit au sculpteur originaire de Saulieu de connaître enfin le succès, après des années passées comme collaborateur dans l’atelier d’Auguste Rodin. Une fonte posthume de Valsuani, de 1970, en sera ici proposée à 20 000/25 000 €. Entre l’étude sur le vif au Jardin des Plantes et le travail dans son atelier de la rue Campagne-Première, Pompon a élaboré un style unique et moderne qui projeta la sculpture animalière dans le XXe siècle, et fit de nombreux émules sur plusieurs générations. L’artiste contemporain Michel Audiard assume fièrement cette filiation avec son Ours hommage à Pompon. Le grand modèle d’une série éditée en 2013 à douze exemplaires, en résine laquée blanc, est estimé 28 000/30 000 €. Les formes épurées de Pompon sont transformées par Audiard en des strates découpées au laser dirigé par ordinateur. Originaire de Champigny-sur-Marne, Sophie Dabet, dite SO, donne quant à elle corps à des animaux aux volumes, matières et couleurs toujours variés, comme en témoignent son Manchot en bronze, prisé 6 700/9 000 €, ou ce Jeune toucan en albâtre de Sicile, de 2010 et qui reçut alors le prix Taylor (6 900/8 600 €). Il faudra encore envisager 10 000/12 000 € pour le Babouin et son petit de Gérard Boudon, un bronze aux formes adoucies numéroté 5/8, et 7 000/7 500 € pour le Panda dubitatif en carton résiné d’Olivier Bertrand, une pièce unique de 2019 au charme évident.

Agenda

Saulieu, la ville du musée François-Pompon, accueille une vente de sculptures animalières allant du XIXe au XXIe siècle. Elle s’inscrit dans le cadre du week-end de la « Petite Biennale d’art contemporain » organisée par la commune et l’association Arts et Matières. Les passionnés s’y retrouveront pour mettre la main sur des œuvres du sculpteur autodidacte Michel Audiard (né en 1951), dont un Grand ours de 230 cm, estimé 28 000/30 000 €. Si ce dernier est un hommage à celui de Pompon (1855-1933), un bronze posthume de l’Ours blanc emblématique du maître, signé et fondu par Valsuani en 1970 (h. 24 cm), passera aussi sous le marteau à 20 000/25 000 €. La Girafe enceinte réalisée en bronze par Sophie Verger en 2014 est attendue à 13 000/16 000 €, Le Taureau du Nancéien Gé Pellini à 11 000/15 000 € et le Paon en plâtre patiné d'Alphonse Darville, à 4 000/6 000 €. 

dimanche 25 juillet 2021 - 14:00 - Live
4, avenue de la Gare - 21210 Saulieu
Alexandre Landre
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot