Picasso, modeleur

Le 16 juillet 2020, par Sophie Reyssat

Cette femme de Picasso, dont le modèle date de 1906, a une certaine parenté avec la belle Oviri de Gauguin.

Pablo Picasso (1881-1973), Femme agenouillée se coiffant, 1906, sculpture en bronze à patine brune, fonte de C. Valsuani réalisée en 1968, 42,2 31,8 26 cm.
Estimation : 200 000/300 000 
© SUCCESSION PICASSO 2020

Si chacun connaît les poteries Madoura créées par Picasso à Vallauris, sa pratique de la sculpture reste néanmoins largement méconnue. Elle est pourtant indissociable du reste de son œuvre, le travail en volume lui ayant notamment permis de tester ses expérimentations picturales. À partir de 1906, il utilise ainsi successivement le bois, les assemblages de divers matériaux, le métal auprès de Julio Gonzáles, le plâtre, mais aussi la tôle pliée. C’est d’un matériau plus classique, la céramique, qu’est né ce bronze. L’œuvre originale a été créée en 1906, au retour de Gosol, dans l’atelier du Bateau-Lavoir anciennement occupé par le sculpteur Paco Durrio, avec lequel Picasso partage la fascination pour les totems océaniens de Paul Gauguin. Une rétrospective posthume lui a rendu hommage cette année-là, en marge du Salon d’automne. Picasso s’exerce alors sur le thème de la femme se coiffant, dont il réalise plusieurs versions dessinées. Un tournant s’amorce dans sa représentation des corps, perceptible ici dans la simplification des volumes et la disproportion de la tête aux traits stylisés. En 1910, le marchand Ambroise Vollard ayant obtenu de Picasso l’autorisation de transposer sa sculpture de céramique dans le bronze, cinq exemplaires ont été fondus par Claude Valsuani. Dix tirages supplémentaires ont été exécutés en 1968 à la demande de Raoul Pellequier, à qui l’artiste avait donné sa femme de céramique. L’exemplaire proposé ce dimanche est ainsi la « pièce de fondeur » donnée à Valsuani.

dimanche 19 juillet 2020 - 14:30 - Live
Chaville - 9, rue Carnot - 92370
Chaville Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne