Panorama (avant-vente)

Belle et irréprochable coupe libatoire chinoise

Cette coupe libatoire chinoise du XVIIIe siècle provient de la succession d’Arnold-Jacques-Antoine Vissière, sinologue et notamment consul général à Shanghai, puis ministre plénipotentiaire en Chine.

À Tours, le samedi 19 septembre, sera présentée cette coupe libatoire chinoise du XVIIIe siècle, avec une estimation à hauteur de 15 000/20 000 € (Hôtel des ventes Giraudeau OVV, M. Delalande expert). Provenant de la succession d’Arnold-Jacques-Antoine Vissière (1858-1930), sinologue et notamment consul général à Shanghai, puis ministre plénipotentiaire en Chine, il s’agi d’une corne de rhinocéros sculptée, la panse à décor de masques de taotie, motifs stylisés empruntant aux bronzes archaïques, mêlant des traits d’animaux réels et fantastiques – symboles de protection – sur fond de grecques ; la bordure est également gravée de frises de grecques, et trois chilongs forment l’anse (10,5 18,5 10 cm).

Agenda
Riche et éclectique programme en perspective, proposant aussi bien un sac à main « Birkin 35 » d'Hermès, en cuir de veau Togo Gold (6 000/8 000 €), qu'un panneau peint par un artiste de l'école flamande du XVIe siècle, de l'atelier du Maître du Fils Prodigue, sur le thème de Moïse sauvé des eaux (même estimation). Les arts chinois proposeront une coupe libatoire du XVIIIe sculptée dans la corne de rhinocéros, à décor de masques de taotie archaïsants sur fond de grecques (15 000/20 000 €), et les objets d'art une boîte circulaire en or jaune de deux tons, ornée de rangs de perles sur fond guilloché et due à l'orfèvre parisien Jean Formey vers 1780 (2 500/3 000 €).  
samedi 19 septembre 2020 - 14:00 - Live
Tours - 246-248, rue Giraudeau - 37000
Hôtel des ventes Giraudeau
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne