Panorama (avant-vente)

Portrait d’apparat

Le 28 janvier 2021, par Claire Papon

C’est probablement Turenne qui prête ses traits à ce Portrait d’un chef de guerre (119 89,5 cm) par Juste d’Egmont (1601-1674), ayant fait partie de la collection Maurice de Rothschild, présenté vendredi 5, salle 5 à Drouot par Crait + Müller (M. Millet, expert), et estimé 6 000/8 000 €. Formé dans l’atelier de Rubens, Justus Van Egmont s’établit à Paris et travaille pour Louis XIII puis pour Louis XIV, à de grandes décorations mais aussi comme portraitiste. Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait pu peindre Henri de Turenne (1611-1675), appelé au service de Louis XIII en 1630. Le musée de l’Armée à Paris conserve du peintre un Portrait du Grand Condé devant le champ de bataille de Rocroi avec une cuirasse à l’antique qui rappelle celle-ci.

Agenda
Sans surprise, les premiers récompensés seront les amateurs de dessins (notamment de portraits de chevaux) et de tableaux anciens où l'on a noté une étude pour L'Entrée de l'ambassadeur de Pologne à Rome en 1633 (plume et encre brune, lavis brun) de Stefani della Bella (2 000/3 000 €) et le Portrait d'un chef de guerre, probablement Turenne par Juste d'Egmont (6 000/8 000 €). Sans transition, on poursuit avec des arts premiers et notamment un masque zuhu Gouro (Côte d'Ivoire) en bois polychrome, d'une grande présence (2 000/3 000 €) et un masque fang (Gabon), en bois tendre et kaolin, muni de son habillage de fibres dissimulant le porteur (même estimation). Des arts d'Asie, des faïences et porcelaines françaises, des majoliques italiennes, des armes, des objets de décoration et du bon mobilier sont annoncés entre 200 et 1 500 €.
vendredi 05 février 2021 - 01:30 - Live
Salle 5 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Crait + Müller
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne