Jean-Baptiste Olive : suivez le guide !

Le 03 décembre 2020, par Caroline Legrand

Jean-Baptiste Olive n’en finit pas de nous faire découvrir Marseille et ses alentours. Cap sur l’îlot Gaby avec ce paysage maritime baigné de lumière. 

Jean-Baptiste Olive (1848-1936), Un coin de corniche, Marseille : l'îlot Gaby, huile sur toile, 55 81 cm.
Estimation : 20 000/25 000 

Le peintre marseillais est un grand habitué des hôtels de ventes en régions. Les collectionneurs y admirent toujours ses compositions voyant s’opposer les roches ocre frappées par les rayons du soleil et la mer agitée aux embruns blancs, tracés par petites touches, le tout dominé par un ciel vaporeux. Une manière qui annonce l’impressionnisme et a valu un succès pérenne à Jean-Baptiste Olive dès les années 1880. Né dans le quartier Saint-Martin au sein d’une famille modeste, le Méditerranéen vivra par la suite à Paris, afin de mener à bien sa carrière. Mais il n’oubliera jamais ses racines, qui lui offrent finalement toute son originalité picturale et une source d’inspiration tant appréciée de sa clientèle. Il possédera ainsi jusqu’à la fin de sa vie un appartement et un atelier sur la Canebière. Si les vues du port de Marseille, toujours impressionnantes, sont logiquement nombreuses dans son œuvre, l’artiste prenait également plaisir à s’éloigner de ce lieu en quête de nouveaux points de vue saisissants, comme celui-ci, pris sur l’îlot Gaby. Cet endroit bien connu des Marseillais est situé dans la rade sud de la ville. Il se nommait à l’origine l’île Degaby, d’après le nom de l’artiste des années 1920 Liane Degaby, qui y possédait une propriété aménagée dans les murs de l’ancien fortin construit sous Louis XIV. Un lieu idéal pour une belle partie de pêche ou de peinture !

Agenda
Débutée la veille, cette vente phocéenne se poursuivra le dimanche 5 décembre avec des tableaux modernes. Jean-Baptiste Olive proposera moyennant 20 000/25 000 € un paysage maritime, Un coin de corniche à Marseille, et le peintre prussien Adolf Schreyer, contre 7 000/9 000 €, Le Marché aux oranges dans une ville arabe. On n'oubliera pas l'artiste voyageur Félix Ziem avec son petit Bateau à Murano, qui pourrait fendre les flots 6 000/8 000 €. À côté de voitures récentes dont une Audi TT S-Line de 2016, affichant 21 455 kilomètres au compteur, se feront encore remarquer un important lustre en cristal à douze bras de lumière, issu d'un travail italien du début du XIXe (4 000/6 000 €), ou encore plusieurs voitures à pédales des années 1930, dont une P2 blanche au mécanisme en bon état (7 000/8 000 €). 
dimanche 06 décembre 2020 - 10:00
Marseille - 26, rue Goudard - 13005
Prado Falque Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne