facebook
Gazette Drouot logo print

Valerio Adami et ses énigmes

Le 27 octobre 2021, par Caroline Legrand

Des couleurs en aplat, des formes cernées de noir et des sujets mystérieux et intrigants… l’univers de Valerio Adami est reconnaissable au premier coup d’œil !

Valerio Adami et ses énigmes
Valerio Adami (né en 1935), Rituale per un compleanno, 2019, huile sur toile signée, contresignée, titrée et datée, 130 97 cm.
Estimation : 28 000/32 000 

Bien que la réalisation de chacune de ses œuvres débute par plusieurs dessins préparatoires, jamais Valerio Adami n’oublie de penser à la couleur. Elle est le ciment de sa réflexion et de son mode d’expression. Jaune, bleu et vert francs et vifs attirent particulièrement ce peintre d’origine bolonaise, mais rattaché au courant pictural français de la figuration narrative. Pourtant, sa formation débute de manière très classique avec un passage à l’Académie de Brera, à Milan, de 1951 à 1954. Ses nombreux voyages l’amèneront également à rencontrer des artistes issus de différents mouvements avant-gardistes – et non des moindres – à l’instar de Roberto Matta et de Wilfredo Lam. Par la suite, si sa vie se déroule entre Milan, Londres, Paris ou encore New York, son travail se fixe désormais sur un style figuratif et narratif marqué par des formes facettées et cernées et des aplats de couleur, tel un puzzle qui se construit. Puisant ses sources dans des médiums modernes, comme la bande dessinée, Adami en appelle dans ses thèmes picturaux à la mémoire collective et culturelle. Mais il aime laisser planer une tension dramatique et un mystère sur ses sujets. Il en va ainsi de cet énigmatique «Rituel d’anniversaire» – acheté directement auprès de l’artiste –, où l’on observe un couple, un personnage volant et pleurant, et un chien qui pourrait bien être Égo, le fidèle compagnon d’Adami apparaissant dans plusieurs de ses œuvres…

Agenda
Pleins feux sur les XXe et XXIe en compagnie de Valerio Adami qui proposera contre 28 000/32 000 € Rituale per un compleano, de 2019, ou encore de Ben avec un acrylique sur toile de 2012, Plaisir, Prétention, Idée, dont on attend 15 000/20 000 €. Pour ceux qui préfèrent l'art abstrait, signalera le Paysage ocre orange d'Olivier Debré, peint en Touraine en novembre 1963 (20 000/25 000 €), et pour ceux aimant la peinture inspirée de la BD d'Erró, Grey Scape ,de 2010 (12 000/15 000 €). Le mobilier sera également de la partie avec une table à gibier d'époque Régence en bois sculpté et doré de moulures et coquilles (8 000/12 000 €), mais aussi un canapé Soriana du designer Tobia Scarpa en cuir noir et cerclage métallique chromé, un modèle créé en 1970 et édité par Cassina (4 000/6 000 €).
samedi 06 novembre 2021 - 14:00
8, rue du docteur Joseph-Audic, zone d'activités du Ténénio - 56001 Vannes
Jack-Philippe Ruellan
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot