Portrait d’une Romanov par François Flameng

Le 04 février 2021, par Caroline Legrand

Le peintre académique François Flameng avait un lien privilégié avec la famille royale russe, comme en témoigne ce portrait de la grande duchesse Vladimirovna.

François Flameng (1856-1923), Portrait présumé de la grande duchesse Elena Vladimirovna de Russie, 1906, huile sur toile signée et datée, 129 96 cm.
Estimation : 6 000/8 000 

Fils du célèbre peintre Léopold Flameng, élève de Cabanel puis de Laurens aux Beaux-Arts, François Flameng avait tout pour devenir un grand peintre académique. Et ce fut le cas ! Sa carrière débute en 1875 au Salon des artistes français ; dans son atelier parisien du 16 rue de la Glacière, il peint alors des tableaux historiques, mais aussi des portraits. Cet ami de John Singer Sargent et de Paul Helleu est parfaitement introduit dans la haute société française – son épouse, Henriette Turquet, est aussi la fille du sous-secrétaire d’État aux beaux-arts –, mais également auprès du tsar Alexandre III, qui lui achète notamment son tableau Baignade des dames à la cour au XVIIIe siècle. Le souverain russe l’invite ainsi dans son pays, en 1894, pour réaliser plusieurs portraits d’aristocrates et de membres de la famille impériale. Le musée de l’Ermitage possède entre autres dans ses collections le Portrait de la princesse Zénaïde Youssoupoff et ses deux fils à Arkhangelskoïe. Rien d’étonnant donc à ce que la grande duchesse Elena Vladimirovna de Russie (1882-1957) s’adresse à lui, en 1906, pour faire son portrait. Membre de la famille régnante des Romanov, Elena Vladimirovna a épousé le prince Nicolas de Grèce en 1902, et a vécu la plus grande partie de sa vie à Athènes ; séjournant régulièrement en France, elle y trouvera asile dans les années 1920-1930, comme de nombreux Russes blancs, au moment de la révolution grecque.

Agenda
Place ce dimanche à un programme classique mené par deux tableaux, l'un signé du peintre de la Belle Époque Galien-Laloue décrivant le Boulevard parisien animé, effet de pluie, à envisager à 8 000/12 000 € et l'autre par François Flameng représentant le Portrait présumé de la grande Duchesse Elena Vladimirovna de Russie, s'élevant à 6 000/8 000 €. Sera vendu sur folles enchères un pastel du peintre orientaliste Adam Styka, Couple d'amoureux (2 000/3 000 €). Un couple de lions gardiens du temple, en bronze patiné issu d'un travail de la fin du XIXe ou du début du XXe en Extrême-Orient (4 000/6 000 €), et un meuble de mariage XIXe de judaica en bois noirci, peint de motifs de grotesques et en partie doré (2 000/3 000 €), complèteront cette vacation. 
dimanche 07 février 2021 - 10:00
Marseille - 26, rue Goudard - 13005
Prado Falque Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne