La belle époque d’un cabaret de Montmartre

Le 28 octobre 2020, par Caroline Legrand
 

Mesurant 158 322 cm, cette imposante fresque sur toile contrecollée sur trois panneaux appartient à une suite de six peintures vendues avec faculté de réunion au Mans, le dimanche 8 novembre (Thomas enchères et expertises OVV). Un ensemble provenant du Jockey Club de Montmartre, situé au 58 rue Notre-Dame de Lorette, qui changera d’enseigne pour Les Oies blanches, en référence aux « lorettes ». Ce cabaret fut créé par Maxime Lisbonne, lieutenant-colonel unijambiste de la Commune insurrectionnelle, également propriétaire du théâtre des Bouffes du Nord. Peinte par Lucien Henri Weil dit Weiluc (1873-1947) et Marie Leroy, cette peinture de la fin du XIXe siècle, typique de la Belle Époque et de l’esthétique émergente de l’art nouveau, est estimée 1 500/3 000 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne