Panorama (avant-vente)

Bleu marine

Le 25 mars 2021, par Claire Papon

C’est autour de 20 000/25 000 € qu’est espérée mardi 30, salle 1-7 à Drouot chez Jean-Marc Delvaux cette aquarelle et gouache sur trait de fusain (55 74 cm) Harcouët révélant une fois encore tout le talent de Marin-Marie (1901-1987). Ce tableau a été exposé au musée-école de la Perrine, à Laval, en 2004, mais aussi à Saint-Malo, à Granville et au musée de la Marine, à Paris, lors d’hommages rendus à ce «coureur des mers». «Harcouët» fut le nom d’un des voiliers du peintre, du nom de la localité – Saint-Hilaire-du-Harcouët – où il résidait.

Agenda
Prévue le 30 mars, cette dispersion débute avec des objets d'Extrême-Orient, dont de nombreuses porcelaines de Chine et des inrô du Japon, cédés le matin. Leur succèdent des dessins d'Alfred Dehodencq, un Bord de rivière par Camille Delpy (1 500/2 000 €), une toile de Marie Bracquemond, Sur la terrasse à Sèvres (800/1 200 €), Une jeune fille dans un jardin de Georges Massias (1 400/1 600 €), une toile de 1927 de Luc-Albert Moreau, La Terrasse, les objets abandonnés (1 200/1 500 €), un Paysage des Landes signé Jean-Roger Sourgen (2 000/3 000 €), mais surtout une aquarelle de Marin-Marie, Harcouët pour laquelle 20 000/25 000 € sont demandés (voir Gazette n° 12, page 53). On surveillera ensuite des armes de marine, une table de dessinateur en acajou à plateau mobile fin XIXe (600/1 000 €), un Amour agenouillé jouant avec un papillon en bronze d'Antoine-Denis Chaudet (5 500/6 000 €), et une suite de quinze assiettes dites "Botaniques" en faïence polychrome, attribuées à la fabrique de Porquier (3 000/5 000 €).
jeudi 15 avril 2021 - 11:15 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Jean-Marc Delvaux
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne