Panorama (avant-vente)

Talal Chaïbia, la force de l’art naïf marocain

Le 14 janvier 2021, par Agathe Albi-Gervy

Ce Visage, peint sur une toile haute de 81 cm, s’inscrit parmi les œuvres les plus synthétiques de Talal Chaïbia (1929-2004). Figure majeure de l’art naïf au Maroc, mariée à 13 ans, cette artiste autodidacte peint à partir de 1963 et obtient sa première exposition dès 1966, au Goethe Institut de Casablanca. Son art expressif, concentrant sa vision du monde, est défendu le 18 janvier à travers ce Visage, soumis au marteau par la maison bruxelloise Horta.
Estimation : 10 000/12 000 

Agenda
L'Étoile de Henri-Joseph Thomas, toile mettant en lumière la beauté d'une artiste qu'une femme de chambre aide à se préparer, mène la sélection généraliste dévoilée sur deux jours par la maison bruxelloise. Ce tableau porte des étiquettes d'exposition au musée d'Ixelles et à la Triennale de Liège en 1928 (50 000/70 000 €). Autre beauté, celle d'une Jeune fille en tenue orientale tenant un masque, capturée sous le pinceau du Belge Jean-François Portaels (10 000/12 000 €). Ou encore celle d'une Jeune femme à la lecture de Léon De Smet, datée de 1917 (15 000/25 000 €). Parmi les nombreux bijoux, signalons plusieurs bagues importantes, à l'image d'une bague en or jaune ornée d'une émeraude d'environ 3,739 ct et de diamants taille brillant (30 000/35 000 €), et d'une autre en platine agrémentée d'un diamant solitaire, de 3,53 ct (14 000/15 000 €).
lundi 18 janvier 2021 - 06:00 - Live
Hôtel de Ventes Horta - Avenue de Roodebeek, 70-74 - 1030
Hôtel de Ventes Horta
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne