Achille Laugé : Cailhau en perspective

Le 16 juillet 2020, par Caroline Legrand

Achille Laugé nous fait prendre la route de Cailhau grace à une toile découverte lors d’un inventaire réalisé pour une succession dans le Var.

Achille Laugé (1861-1944), Les Amandiers en fleur sur la route de Cailhau, 1909, huile sur toile signée et datée, 54 73 cm.
Estimation 30 000/40 000 

Une composition tout en perspectives comme Achille Laugé les aimait : le spectateur se trouve en bas d’un chemin qui l’invite suivre sur cette route bordée d’amandiers en fleur, avec en point de mire la ville de Cailhau, où le peintre avait édifié sa maison en 1895 sur les terres familiales. Le scintillement des couleurs caractérise la manière de l’artiste, le jaune et le vert des herbes rehaussant par opposition le blanc des fleurs et de la route. Ce paysage baigné de lumière, le peintre le connaît bien, qu’il reprend sans cesse, variant les points de vue, les saisons ou les moments de la journée, se baladant autour de chez lui à bord de sa charrette-atelier, à la manière d’un Claude Monet dans son bateau à Giverny. Nous sommes en 1909. Depuis quelques années, Laugé a progressivement abandonné un style pointilliste strict, inspiré du travail de Georges Seurat, qu’il a découvert à Paris, pour se tourner vers une manière plus libre. Cette évolution donne naissance à de beaux paysages lumineux et spontanés aujourd’hui fort appréciés par les collectionneurs, de plus en plus fidèles à cet artiste longtemps méconnu, mais que les amateurs ont remis à l’honneur dans les salles des ventes. Les belles enchères de ces dernières années ont offert à celui qui quitta Paris en 1888 pour vivre retiré dans son très cher Sud – après de belles années de formation aux Beaux-Arts, dans les ateliers de Laurens et Cabanel, mais aussi des débuts plutôt difficiles pour cet adepte des avant-gardes picturales – une notoriété bien méritée. Le petit garçon né à Arzens, dans l’Aude, a ainsi trouvé sa place aux côtés des grands noms du postimpressionnisme en France.

vendredi 24 juillet 2020 - 17:00 - Live
Saint-Raphaël - 60, avenue Eugène-Félix - 83530
Var Enchères - Arnaud Yvos
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne