L’équilibre selon Jules Leleu

Le 28 octobre 2020, par Caroline Legrand

Cette paire de bergères de Jules Leleu illustre l’équilibre parfait entre la tradition française du mobilier du XVIIIe siècle et l'esprit modernistes du XXe

 

Le créateur d’époque art déco Jules Leleu (1883-1961) sera présent à travers plusieurs meubles lors de la vente de la maison Fournié Rémy OVV à Toulouse, le mercredi 4 novembre, dont cette paire de bergères datées vers 1950 (h. 82 cm). On envisagera 3 000/5 000 € pour emporter ces assises d’un ébéniste de génie, consacré à l’Exposition des arts décoratifs de 1925, qui a su trouver l’équilibre parfait entre la tradition française du mobilier du XVIIIe siècle et les innovations modernistes du XXe. Ses créations présentent des lignes rigoureuses s’inspirant des styles Louis XV ou Louis XVI, leur luxe résidant essentiellement dans le choix des matériaux ; ici, un placage de palissandre et une garniture en tapisserie d’Aubusson.

Agenda
Louis XV, art déco ou design, la section du mobilier offrira une belle diversité. On prévoira ainsi 2 500/3 500 € pour une commode tombeau XVIIIe en placage de palissandre et bois de violette, 3 000/5 000 € pour une paire de bergères Jules Leleu, en palissandre et garnies de tapisserie d'Aubusson, ou encore 1 600/2 000 € pour une suite de quatre fauteuils Dax 1948/50 de Charles Eames, édités par Herman Miller, à coque en fibre de verre garnie de cuir et piétement en métal chromé. Jules Leleu sera de nouveau présent avec un tapis à fond beige bordé d'une frise fleurie, d'époque 1950 (2 000/3 000 €), ou encore une paire de fauteuils en palissandre et à dossier ajouré (1 500/2 000 €). 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne