Succession de Sylvie Guerlain

Le 05 mai 2021, par Claire Papon

Une petite centaine de lots prennent le chemin des enchères, où Henry Moore, Leonor Fini et Wifredo Lam jouent les premiers rôles.

Henry Moore (1898-1986), Reclining figure n° 5, 1952, bronze à patine verte, tirage 9 + 1 ex., 8,9 21,9 cm.
Estimation : 40 000/60 000 

Si son patronyme est connu de tous, Sylvie Guerlain, décédée le 5 octobre 2020 à l’âge de 77 ans, fit rarement parler d’elle. En 2009, elle exposait dans la chapelle de l’ancien collège des Jésuites, à Eu, une partie de la collection familiale de flacons. Une façon de rappeler la longue tradition verrière de la vallée de la Bresle. Rien de tel aujourd’hui, mais un bronze d’Henry Moore (voir photo) promis à la plus haute marche du podium. Privilégiant la figure humaines, l’artiste livre des œuvres mi-abstraites, mi-figuratives. Notre sculpture était présentée sur le stand de la galerie londonienne Waddington, à la Fiac, en 1995. La notoriété de Moore a depuis longtemps dépassé les frontières de son Angleterre natale mais ses œuvres font figure d’exception en France en ventes publiques, les plus prisées étant les représentations de femmes allongées. L’autre grand nom à retenir dans cette vacation est celui de Leonor Fini, dont pas moins de treize toiles (estimées de 10 000 à 25 000 €) et aquarelles (de 1 500 à 3 000 €) sont proposées. L’ensemble est représentatif du goût pour le travestissement et de l’univers onirique – mettant en scène des femmes, le plus souvent – de cette proche des surréalistes, compagne d’André Pieyre de Mandiargues, amie d’Alberto Moravia et de Federico Fellini, que les objectifs d’Henri Cartier-Bresson et Cecil Beaton ont saisie, dans son quotidien, perpétuellement costumée. Comptez 15 000/25 000 € un peu plus loin pour le pastel de Wifredo Lam, non daté, Export Argentine, 25 000/30 000 € pour une pièce unique en marbre de Joseph Csaky, Anubis ou Tête de chien, vers 1924, ayant appartenu à Marcel Coard, et dans un tout autre genre, 4 000/6 000 € pour un panneau de l’école française vers 1640, exécuté d’après une gravure de Jacques Callot, Vue des jardins du palais ducal de Nancy.

La succession Sylvie Guerlain en vidéo

Le 08 mai 2021, par La Gazette Drouot

Visite de la collection Sylvie Guerlain en vidéo, pour découvrir l’univers d’une femme qui appréciait la peinture et la sculpture de son temps..

Vue des jardins du palais ducal - Panneau de peuplier à deux traverses verticales (fente) - 45 x 70 cm.
Tableau ayant pour base la gravure de Jacques CALLOT dont un exemplaire est conservé à Nancy.

Décédée le 5 octobre 2020 à l’âge de 77 ans, Sylvie Guerlain affichait une discrétion de bon aloi seyant à cette famille de grands parfumeurs. À son tableau de chasse de collectionneuse, elle a accroché les noms d’Henry Moore, Joseph Csaky, Leonor Fini ou Wilfredo Lam. Un goût résolument moderne...

Agenda
Une petite centaine de numéros sont inscrits au catalogue de cette dispersion provenant de la succession de Sylvie Guerlain (1943-2020). Les premières vitrines livrent des bijoux et des montres (200 à 500 €), les enchères suivantes viendront des cimaises. Deux Reflets d'eau à Venise en pendant de Pierre Doutreleau (800/1 500 €) voisinent avec des paysages d'Henry Boyane (50 à 120 €), mais surtout avec un ensemble d'œuvres de Léonor Fini. Si l'univers de celle-ci est aussi mystérieux qu'onirique, les estimations sont bien réelles, 1 500 à 3 000 € pour les aquarelles, 15 000 à 25 000 € pour les toiles. Un peu plus loin, une Tête de chien ou Anubis en marbre de Joseph Csaky (pièce unique) est annoncée à 20 000/30 000 €,  une Femme allongée en bronze à patine verte d'Henry Moore entre 40 000 et 60 000 €, tandis qu'une tête de William Turnbull (1922-1992), Head 2, 1992, à l'ovale presque parfait (4/6) pourrait partir entre 10 000 et 20 000 €. Sept dessins à la plume (réunis dans un cadre sous verre) figurant des personnages, de Richard Parkes Bonington, sont annoncés à 600/800 €, tandis qu'un panneau de l'école française vers 1640 réalisé d'après une gravure de Callot figurant des jeux dans des jardins imaginaires du palais ducal de Nancy pourraient trouver preneur à hauteur de 4 000/6 000 €.
mardi 11 mai 2021 - 14:15 - Live
Salle 7 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Fraysse & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne