Dans l’intimité de Robert Wlérick

Le 02 juin 2021, par Claire Papon

Après quelques œuvres mises en vente en novembre dernier, plus de soixante dessins et sculptures sont présentés aujourd’hui.

Robert Wlérick (1882-1944), L’Offrande, épreuve en bronze numérotée 3/10, fonte à la cire perdue de Claude Valsuani, 1932-1933, 67 77 34 cm.
Estimation : 15 000/20 000 

Confiées par la famille de Robert Wlérick, conservées dans son atelier par sa descendance, ou bien issues de divers amateurs, les œuvres ont des estimations variables. Si les dessins vont de 200 à 600 €, pour les terres cuites et les bronzes, on comptera 1 000 à 15 000 € environ. Né à Mont-de-Marsan dans une famille d’ébénistes et d’antiquaires, passé par les beaux-arts de Toulouse puis de Paris, où il se lie d’amitié avec Charles Despiau, Wlérick prend un atelier en 1912 et y sculpte  La Petite Landaise, dont Rodin fait l’éloge au Salon de la Société nationale des beaux-arts quelques mois plus tard. Puis c’est au tour de Guillaume Apollinaire de saluer «son grand talent». Ses figures, qu’il montre aux salons parisiens ou à la galerie Paquereau, forgent sa réputation. Nombreux sont ses élèves – Simon Goldberg, René Babin, Raymond Corbin… – à l’école des Arts appliqués et à la Grande Chaumière, où il succède à Antoine Bourdelle. Des commandes publiques viennent émailler sa carrière, dont des réductions sont mises aux enchères aujourd’hui. Tel est le cas de L’Offrande (voir photo), Zeus, 1937 (12 000/15 000 €) ou Calme hellénique, 1928 (même estimation). À retenir enfin, un rare buste en marbre blanc de Françoise, l’une de ses filles, dont il accentue les traits du visage afin d’évoquer les privations de la guerre (7 000/9 000 €).

Agenda
Si l'essentiel de la vacation revient à la sculpture moderne, le premier coup de marteau est destiné à une Vierge à l'Enfant assise (ou Vierge en Majesté) en noyer de l'école catalane (Comminges) de la seconde moitié du XIIIe siècle (12 000/15 000 €). D'Auguste Rodin, une Jeune fille confiant son secret à Isis (ou Le Bon Génie, 1895-1900) en bronze (fonte au sable de Georges Rudier) est annoncée à 25 000/30 000 €, du sculpteur égyptien Adam Henein, un Homme au poisson, Gourna, 1966 (bronze) nécessitera 15 000/20 000 €. Prend ensuite le relais un important ensemble d'œuvres de Robert Wlérick.
mardi 08 juin 2021 - 14:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Crait + Müller
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne