Panorama (avant-vente)

Sur le qui-vive

Le 09 juin 2021, par Caroline Legrand

Roger Godchaux (1878-1958) s’affirme comme le digne héritier d’Antoine-Louis Barye. À l’École des beaux-arts de Paris, il est l’élève de Jules Adler et Jean-Léon Gérôme, avant de rejoindre l’académie Julian en 1896. Il commence à exposer en en 1905. L’art animalier s’est rapidement imposé à lui, notamment les fauves et autres animaux sauvages africains qu’il étudie au Jardin des Plantes, à Paris. Godchaux expose le plus souvent ses œuvres en plâtre, puis les fait fondre en bronze pour le commerce, notamment par Susse Frères, qui a exécuté cette épreuve de la Lionne aux aguets à la cire perdue (h. 19,5 cm), dont on attend 3 000/5 000 € le samedi 19 juin à Pau, lors de la vente organisée par Carrère & Laborie OVV.

Agenda
À côté d'une toile du XVIIeLe Repos pendant la chasse au faucon (8 000/12 000 €), s'annonceront au sommaire de nombreux bronzes. Une Lionne aux aguets de Roger Godchaux surveillera sa proie à 3 000/5 000 € (voir Gazette n° 23, page 189), tandis que le Fakir aux serpents de Paul Landowski jouera à 4 000/5 000 €. Raymond bigot préfère quant à lui le bois pour donner vie à ses animaux, à l'image de son Cormoran, à saisir à 1 800/2 000 €. 
samedi 19 juin 2021 - 14:00
Pau - 3, allée Catherine-de-Bourbon - 64000
Carrère & Laborie
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne