Panorama (avant-vente)

Audemars Piguet mis à nu

Le 10 juin 2021, par Sophie Reyssat

La squelettisation d’une montre, opération de précision généralement réalisée à la main, consiste non seulement à enlever le plus de métal possible pour dévoiler son mécanisme, mais aussi à réaliser des finitions nécessitant du doigté, de l’anglage au chanfreinage, en passant par le polissage, le satinage et le perlage. Un tel raffinement, très apprécié au XVIIIe siècle, était tombé en désuétude. Audemars Piguet l’a remis au goût du jour à partir de 1934. Les rouages de ce modèle Skeleton Smoking, produit vers 1980, se dévoileront lors du rendez-vous consacré aux montres par la maison Osenat, à Fontainebleau, le mercredi 16 juin (diam. 3,3 cm, poids brut 36,67 g. En or jaune, il présente une mécanique automatique calibre 21C contenu dans un boîtier extraplat
Estimation : 8 000/12 000 

Agenda

L’élégance sera de mise le mercredi 16, côté hommes avec une montre Audemars Piguet modèle « Skeleton Smoking » (autour de 10 000 €), côté femmes avec une Patek Philippe « Ellipse » à boîtier coussin et bracelet d’or jaune godronné (10 000/14 000 €), toutes deux fabriquées vers 1980. Changement de style avec des montres marines, un modèle de plongée en acier Panerai Luminor (environ 4 000 €), et une version croisière de Yema, un yachtingraf fabriqué vers 1970 (autour de 5 000 €). D’autres chronographes sont en lice par Heuer, Breitling et Rolex, dont les daytona s’échangeront entre 12 000 et 18 000 €. Autre grand classique, la tank de Cartier, dont un exemplaire remontant aux années 1960 est attendu autour de 3 500 €.

mercredi 16 juin 2021 - 14:00 - Live
Fontainebleau - 9-11, rue Royale - 77300
Osenat
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne