Gazette Drouot logo print

Paul Sérusier et la nature morte

Le 01 décembre 2021, par Caroline Legrand

Passée par la collection d’Olivier Senn, cette œuvre de 1907 rappelle que Paul Sérusier était également un grand technicien de la nature morte.

Paul Sérusier et la nature morte
Paul Sérusier (1864-1927), Nature morte au chou (le pot au feu), 1907, huile sur toile signée et datée, annotation sur le châssis «Ph 40317», 59 72 cm.
Estimation : 17 000/22 000 

Olivier Senn appréciait particulièrement les natures mortes de Paul Sérusier. Le négociant en coton havrais et grand amateur d’art en possédait en effet plusieurs dans sa collection : celle-ci et notamment une Nature morte aux roseaux, primevères et maïs, qui figurait dans l’importante donation que sa petite-fille, Hélène Senn-Foulds, fit au musée Malraux du Havre en 2004. Le collectionneur fut aux premières loges des avant-gardes picturales du début du XXe siècle. Il fonda en 1906 le Cercle de l’art moderne, sous l’impulsion des peintres Georges Braque, Raoul Dufy et Othon Friesz, tous Normands comme lui. S’il avait une prédilection pour les artistes impressionnistes, il s’intéressa aussi aux néo-impressionnistes, aux fauves et aux nabis, en particulier à Sérusier, Bonnard et Vuillard. Ses acquisitions, il les réalisait essentiellement dans les galeries Berheim-Jeune, Durand-Ruel et Eugène Druet. Cette nature morte porte d’ailleurs l’étiquette de cette dernière, où elle fut probablement exposée en 1933 lors de la rétrospective consacrée à son auteur. En 1907, année de sa réalisation, Sérusier a pris du recul vis-à-vis du mouvement des nabis et de ses amis de Pont-Aven. Néanmoins, il continue à accorder au traitement de la couleur une attention toute particulière, utilisant une palette réduite mais toujours admirablement choisie afin d’offrir à chaque élément la force plastique voulue. Enfin, les jeux d’obliques et de lumière confèrent de la profondeur à la composition.

Agenda

Négociant en coton au Havre et féru d’art, Olivier Senn fonde en 1906 le Cercle de l’Art moderne sous l’impulsion des peintres Braque, Dufy et Othon Friesz, avec une prédilection pour les impressionnistes (Sisley, Monet, Renoir, Guillaumin, Degas…). Sa collection, acquise principalement chez Bernheim-Jeune, Druet et Durand-Ruel, comprend aussi des néo-impressionnistes (Cross), des fauves (Marquet, Matisse) et des Nabis dont Paul Sérusier, auteur de la Nature morte au chou (Le Pot au feu) présentée lors de cette vente avec une estimation de 17 000/22 000 €. À ses côtés aux cimaises figureront une Chienne et ses chiots sous le pinceau d'Henriette Ronner-Knip (5 000/6 000 €) et Le Sauvetage, un pastel du Breton Jean Julien Lemordant (3 000/4 000 €).

monnaies, bijoux, montres, verreries, céramiques, poupées, tableaux du XIXe et modernes, argenterie, bagages et accessoires de mode, vintage
samedi 04 décembre 2021 - 14:30 (CET)
25, rue Paul-Guieysse - 56100 Lorient
Arvor Enchères
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot